« Café, centre-ville, cinéma? »

//« Café, centre-ville, cinéma? »
yell_extreme_park_2

« Café, centre-ville, cinéma? »

« Café, centre-ville, cinéma? »

La 16ème édition du prestigieux Festival international du film Abricot d’or (Golden Apricot) a été lancée le 7 juillet à Erevan, au complexe Karen Demirchyan, avec la montée des marches, puis la cérémonie d’ouverture. Le coup d’envoi de l’Abricot d’or a été donné par le film  sudcoréen «Les parasites» de Bong Joon-ho, qui avait remporté la Palme d’or  au festival de Cannes 2019 .

Par Anna Baghdassarian

Le 16 ème Festival international du film Abricot d’or est officiellement lancé ! La traditionnelle montée des marches a vu défiler une multitude de cinéastes, de vedettes et de professionnels du 7 ème art. L’ouverture du festival a été marquée par le mot de bienvenue du président arménien Armen Sarkissian : « Ce festival est devenu la carte de visite culturelle de l’Arménie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il faut apprécier le rôle d’Abricot d’or dans la création de nouveaux ponts dans le monde cinématographique. C’est par ces ponts que nombreux réalisateurs et acteurs, récompensés par des Oscars, sont venus et continuent à venir en Arménie. C’est à travers ces ponts qu’ils découvrent la beauté spirituelle et matérielle de l’Arménie, admirent son charme, établissent des relations humaines chaleureuses, des liens professionnels et amicaux », – a souligné le président arménien.

Cette année, le changement de l’équipe dirigeante du festival a entraîné un nouveau langage représentatif et un nouveau style. Cela est parfaitement reflété sur les affiches du festival, avec des images colorées, minimalistes et plus textuelles, ainsi que l’apparition d’un nouveau logo – à la fois laconique et expressif . Ce sont des codes, influencés par le langage souvent familier, qui ciblent un public particulier, ayant tendance à attirer l’attention. Afin d’intéresser aussi le public plus jeune, l’Abricot s’adresse à eux avec des questions et expressions souvent utilisés à différentes occasions : « Café, centre-ville, cinéma ? », « Tu viens voir des films pas canon ? » etc. Mais comme l’assurent les organisateurs, ces nouveautés et solutions innovantes ne changent pas le profond contenu et les traditions du festival. « La mission d’Abricot d’or est non seulement de nous amuser, mais aussi de nous faire réfléchir, faire entendre les voix qu’on ne peut pas entendre ailleurs. La mission du festival est de nous rappeler des voix telles que la voix de l’indifférence, la discrimination, la violence », –a dit la directrice du festival Hasmik Hovhannisyan dans son mot d’ouverture. Par ailleurs, elle est montée sur scène habillée d’un t-shirt appelant à la libération des sœurs Khatchatrourian, victimes des violences familiales, en soulignant ainsi l’esprit militant de l’événement.

Le ministre adjoint de l’éducation, des sciences, de la culture et du sport de la République d’Arménie, Ara Khzmalyan, était également présent à la cérémonie d’ouverture.  « À mon avis, l’Abricot d’or n’a pas encore utilisé toutes ses capacités et n’a pas pleinement exploité son potentiel. Et c’est bien ! Parce que cela veut dire que le festival est en voie de croître et de se développer », -a-t-il souligné en s’adressant aux lecteurs du Courrier d’Erevan.

Cette année, Abricot d’or a reçu plus de 740 candidatures de différents pays et a sélectionné plusieurs films des festivals de renommée mondiale tels que ceux de Cannes, Berlin et Rotterdam. Le coup d’envoi de cette 16ème édition a été donné par le film sud-coréen « Les parasites » de Bong Joon-ho, qui avait  remporté à l’unanimité la Palme d’or au festival de Cannes 2019 . « C’était une première exclusiveNous avons fait beaucoup d’efforts pour que dans le cadre d’Abricot d’or, le public arménien puisse regarder le film qui vient de remporter la Palme d’or au festival de Cannes 2019. C’était encore plus difficile d’obtenir la permission de le projeter aujourd’hui, à l’ouverture du festival », – nous a raconté le directeur du programme du festival Karen Avetissyan.

Rappelons que dans le cadre du festival, environ 120 films (y compris des longs et des courts métrages, des documentaires, des animations) seront projetés, dont 49 sont compétitifs, présentés dans différentes nominations.

Source : www.courrier.am

News

Carte de l’Armenie

Inscrivez-vous à la Newsletter