Info voyageur

/Info voyageur

Symboles de l’Arménie

Khatchkar (Croix de pierre)
Les khatchkars sont utilisés comme décoration sur des sites religieux et culturels. Historiquement, les khatchkars ornaient les tombes dans les cimetières. Le khatchkar est un symbole et un art emblématique de l’Arménie.

Le khatchkar est une stèle de pierre sur laquelle se détache une grande croix en relief.

C’est depuis le 5è siècle que des stèles sont élevées près des églises, présentant des croix et des bas-reliefs d’inspiration biblique. Et le khatchkar est l’aboutissement de cette évolution vers l’art non-figuratif et symbolique. 

Drapeau
Le drapeau actuel est directement tiré de celui de la première République de 1918-1920. Il a été officiellement adopté le 24 aout 1990 et a été confirmé par le parlement arménien le 15 juin 2006. Les couleurs du drapeau sont rouge, bleu et orange.

Trois bandes horizontales dominent le drapeau. Le rouge symbolise l’indépendance et la liberté de l’Arménie, mais aussi c’est le symbole du sang versé par le peuple lors de la défense du pays. Le bleu est le ciel de l’Arménie, la volonté du peuple arménien de vivre sous des cieux paisibles. L’orange symbolise le génie créateur et la nature laborieuse du peuple arménien.

Ararat
Le mont Ararat est au sommet des symboles nationaux de l’Arménie. Les montagnes d’Ararat, appelé également Massis, est l’endroit où d’après le Livre de la Genèse de la Bible s’est posé l’Arche de Noé.

On peut voir un morceau de l’Arche de Noé dans le musée d’Etchmiadzin. En Arménie, le mont fait l’objet d’une véritable passion.

Le nom d’Ararat s’écrit partout. C’est le symbole autour desquels s’unissent tous les Arméniens à travers le monde. Et pourtant, Ararat se trouve de l’autre côté de la frontière, en Arménie Occidentale, aujourd’hui en territoire de la République de Turquie, mais qui s’impose de toute sa splendeur jusque sur la République d’Arménie.

Grenade
La grenade a été depuis des millénaires une autre représentation de l’Arménie. La grenade est utilisée comme symbole de la culture arménienne, de la joaillerie et l’art. Ce fruit représente la fertilité, la prospérité et la bonne fortune.

La grenade, dont les graines ont pour rôle de se fertiliser, symbolise la renaissance, le cycle de la nature.

Armoiries
L’aigle et le lion des armoiries apparaissent sur les étendards des dynasties arméniennes et sur d’autres marqueurs culturels depuis des siècles. Ils représentent la force, l’indépendance et une vocation industrieuse et intellectuelle.

Les armoiries de l’Arménie constituent l’emblème héraldique de l’Arménie, adoptées le 19 avril 1992 par le Conseil suprême de la République d’Arménie.

Ils encadrent un cimier qui représente les symbolede ces dynasties avec le Mont Ararat en son centre.

L’écu est supporté à dextre par un aigle et à senestre par un lion, tous deux dorés, deux symboles remontant à l’époque urartéenne.

Sous l’écu figurent : une épée, représentant la puissance et la force de la nation, brisant les chaînes de l’oppression ; Une chaîne brisée, représentant la volonté de liberté et d’indépendance ; Un épi, représentant la nature laborieuse des Arméniens ; Une plume, représentant leur héritage intellectuel et culturel ; Et, enfin, un ruban.

Adresses et numéros utiles

Ambassade de France en Arménie :
8 rue Grigor Loussavoritch Erevan
Tel : +374 10 59 19 50
Courriel : cad.erevan-amba@diplomatie.gouv.fr
Site Web : www.ambafrance-am.org

Numéro d’urgence : 095 50 11 03
– Police : 102
– Pompiers : 101
– Ambulance : 103

• Exclusivement pour les français en détresse sur le sol arménien (accident grave, décès, cataclysme, arrestation, troubles politiques).

• Uniquement en dehors des horaires d’ouverture du consulat, durant la nuit, les jours fériés et week-ends. Adresse et numéros utiles :

Médecin conseil de l’Ambassade de France en Arménie :
M. Ara Babloyan (francophone)
Centre médical Arabkir
Tél : +374-10-236883
30, rue Mamikonyants

• Service des requêtes (inquiry service) : +374-10-236883-1111
• Service d’ambulance pour enfants (children’s air ambulance service) : +374-10-235943-1113
• Directeur Médical : +374-10-238477-1188

Centre médical Européen (European Medical Center) :
Erevan, 3/1 av. Vasken Sarksian,
tél : +374-10-540003 ou 05 40 ou 09 40.

Douanes et Visa

Passeport:
Les ressortissants de l’Europe n’ont plus besoin de visa d’entrée pour l’Arménie. Vérifiez cependant la validité de votre passeport : il doit être valide 6 mois au-delà de la date de fin de séjour prévu.

Pour les citoyens français et généralement de l’Union Européenne et pour un séjour inférieur à 180 jours sur une période d’un an (dans le cadre d’une visite familiale, de tourisme ou d’affaires), l’entrée sur le territoire s’effectue sur présentation d’un passeport d’une validité d’au moins trois mois au-delà de la date de fin de séjour prévue.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade d’Arménie dans votre pays et si le visa est obligatoire il peut être obtenu:
– auprès de l’Ambassade d’Arménie dans votre pays.
– sur place, à l’arrivée à l’aéroport Zvartnots d’Erevan.

Le visa de court séjour pour une visite privée, touristique ou d’affaires est établi sur passeport ordinaire. Deux vignettes sont possibles, l’une valable pour 21 jours (coût de 3.000 Drams, soit environ 6 €), l’autre valable de 22 à 120 jours (coût de 15.000 Drams, soit environ 30 €).

L’exportation de tout objet culturel est soumise à une autorisation préalable, au risque de se le voir confisquer ou lourdement taxer.

Si vous voyagez avec vos enfants, n’oubliez pas que les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.

Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu’il a un passeport individuel.

Douanes : Importation / Exportation

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (Smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres.

Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

L’importation de bijoux, de devises et de marchandises est réglementée ou taxée. Un formulaire doit être rempli à l’entrée du territoire où il est conservé jusqu’à la sortie.

 

Informations pratiques

Aéroport
L’aéroport international « Zvartnots »  est un aéroport très moderne, qui se trouve à 15 km d’Erevan, propose des départs vers de nombreuses destinations et peut accueillir plus de trois millions de passagers par an. Il a le certificat de catégorie d’ICAO avec 24 heures de service.
A l’arrivée : transfert de l’aéroport de Zvartnots vers Erevan
Les taxis sont bon marché, la durée jusqu’au centre-ville est de 30 mn pour 2600 AMD (5 €). Depuis mai 2017 un service de navettes en autocar est mis à la disposition des voyageurs de l’aéroport au centre-ville d’Erevan et dans le sens inverse à 300 drams (60 centimes d’euros). Pour aller de l’aéroport à Erevan on peut prendre le taxi (24h/24) ou le mini bus (de 8h à 20h) – les lignes 108 et 201 mènent au centre-ville. Le transport en mini bus est d’environ une demi-heure et le ticket coûte 200 DRAMS.
Pour toute information complémentaire suivez le lien : www.zvartnots.am
DÉCALAGE HORAIRE
L’Arménie est en avance de 3 heures sur l’heure de la France en hiver (GMT + 4) et de 2 heures en été (GMT + 3).
CONDUITE
A droite
ÉLECTRICITÉ
Le courant est de 220 V, 50 Hz AC, les prises sont compatibles avec celles de l’Europe de l’Ouest.
MONNAIE
La monnaie officielle est le DRAM (AMD) introduit en 1993. Il existe des billets de 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000,50 000 et 100 000 Drams, et des pièces de 10, 20, 50, 100, 200 et 500 Drams.
L’argent liquide reste le mode de paiement le plus utilisé, mais dans les commerces importants vous pouvez régler vos achats par carte bleue.
On peut trouver des distributeurs automatiques de billets presque dans toutes les rues centrales d’Erevan. Les chèques de voyage ne vous seront d’aucune utilité.
Vous pouvez changer aussi de l’argent sur place, dans les banques qui sont ouvertes de 9h30 à 17h30 du lundi au vendredi et dans les nombreux bureaux de change qui sont ouverts de 9h00 à 18h00.
Beaucoup de bureaux de change sont ouverts 24h/24. Vous trouverez un bureau de change à votre arrivée à l’aéroport.
POURBOIRE
Le pourboire est d’usage pour les services rendus par les chauffeurs, les guides, les porteurs et les serveurs. Il constitue de 5 à 10 % sur le prix total des prestations fournies.
TÉLÉPHONE et INTERNET
L’indicatif téléphonique de l’Arménie est le 374.
Pour appeler :
– de l’étranger vers l’Arménie : 00 (pour l’international) + 374 (indicatif pour l’Arménie) + code local + numéro du correspondant à 6 chiffres
– sur un téléphone fixe dans Erevan : 010 + numéro du correspondant à 6 chiffres
– sur un mobile : le préfixe de l’opérateur de téléphonie mobile + numéro du correspondant à 6 chiffres.Pour un accès à internet, il y a de nombreux cybercafés dans la capitale (pratiquement à chaque coin de rue). Certains sont ouverts 24h/24h. Vous pourrez le plus souvent y passer des fax, faire des photocopies et parfois scanner des documents. Certains sont équipés de webcams.Les hôtels ont pour la plupart la Wifi.Presque tous les cafés et restaurants sont équipés de wifi.
Important : A votre arrivée à l’aéroport et au moment de récupérer vos bagages les opérateurs de téléphonie vous proposent des lignes téléphoniques avec forfait illimité (4G) pour toute la durée de votre séjour pour quelques euros. Vous trouverez le même service également en ville.
POSTE
Le courrier met entre 10 et 15 jours pour arriver en France s’il est posté d’Erevan. Il faut compter quelques jours supplémentaires si le courrier est posté de province.
A noter que vous trouverez très peu de boîtes aux lettres à Erevan et dans les hôtels. Il faut donc directement envoyer le courrier à la Poste centrale (place de la République) ouverte tous les jours de la semaine de 8h00 à 20h00.

Langue et Alphabet

Parmi les composantes les plus importantes de l’identité arménienne figurent sa langue et son alphabet. La langue arménienne appartient à la famille des langues indo-européennes tout comme le français et constitue à elle seule l’une des branches.

L’arménien possède son propre alphabet de 38 lettres créé en 405 après JC. par Saint Mesrop Machtots. Il permit ainsi à l’arménien de devenir une langue écrite. « Apprends la sagesse, pénètre la parole des génies », telle fut la première phrase écrite en lettres arméniennes par l’inventeur de l’alphabet.

Mesrop Machtots et les Saints Traducteurs utiliseront l’alphabet arménien pour mettre la Bible et les grands textes à la portée des lecteurs arméniens.

Pour information, il y a des différences notables entre l’arménien occidental (utilisé en diaspora) et l’arménien oriental (utilisé en République d’Arménie).

Guide
L’arménien est plutôt hermétique aux voyageurs, aussi il est utile et bienvenu, comme toujours, d’apprendre quelques mots.

Vous pouvez vous procurer dans la collection ASSIMIL le guide : ARMÉNIEN DE POCHE.

Consacré à l’arménien oriental, ce guide vous permet de communiquer avec les Arméniens habitant la République d’Arménie. Il présente les bases de la langue, utiles à vos premières conversations.

QUELQUES EXPRESSIONS UTILES
Bonjour : Barev (dzez)
Bonsoir : Bari yereko
Au revoir : Tsetéssoutioun
Merci : Merci ou chenorhakaloutyoun
S’il vous plaît : Khentrem
Oui : Ayo
Non : Votch
Je ne comprends pas : Tchem haskanoum
Parlez-vous anglais ? : Khosoum eq angleren ?
Parlez-vous français ?  : Khosoum eq franseren ?

Santé

Pas de vaccins spécifiques. Assurez-vous que votre carnet de vaccinations est à jour notamment contre le DTP (Diphtérie – Poliomyélite – Tétanos).

L’importation des médicaments est contrôlée : l’ordonnance médicale est obligatoire pour les personnes suivant un traitement médical et transportant leurs médicaments.

Pour des séjours prolongés et si vous effectuez un circuit « aventureux » de plusieurs semaines, loin des grandes villes, où dans des conditions où les mesures d’hygiène indiquées (se laver souvent les mains avec du savon, boire de l’eau en bouteille ou rendue potable, etc.) ne peuvent être appliquées, les vaccinations contre l’hépatite virale A et B, la typhoïde voire la rage sont recommandées.

Hygiène alimentaire
Il est préférable de ne pas consommer l’eau du robinet.

N’hésitez pas à regarder l’origine de l’alimentation car la réglementation sur la conservation des aliments est faible. Les gastro-entérites sont fréquentes. Les précautions sur la prévention des risques, devront être en permanence présente à l’esprit : lavage des mains, aliments cuits et consommés chauds, boissons capsulées.

Si vous voyagez seul, hors de la capitale les conditions d’hébergement sont améliorées chaque année, mais peuvent être rudimentaires ici et là (installations sanitaires déficientes et approvisionnement en eau irrégulier).

Il est préférable de consulter un médecin avant de partir pour vous faire prescrire les médicaments de première urgence.

Sur place, vous pourrez vous adresser au médecin-conseil de l’ambassade de France : Monsieur Babloyan au centre médical Arabkir. Tél. : 223 68 83. Vous pouvez aussi vous rendre à l’Hôpital médical scientifique d’urgence qui se trouve au 10 de la rue Gurgian, à Erevan. Tél. : (374) 10 263 34 21.

Établissements de santé
Le problème se pose essentiellement au niveau des hôpitaux, confrontés à des infrastructures vieillissantes. À Erevan, vous trouverez des cliniques privées et des médecins compétents indiqués par l’ambassade, parlant généralement une langue étrangère.

En principe, les citoyens des pays membres de l’Union européenne bénéficient de la gratuité des traitements médicaux. Se renseigner impérativement avant le voyage.

Sécurité
L’Arménie est le pays le plus sûr du Caucase. C’est le 9ème pays le plus sécurisé au monde selon une étude des Nations-Unis de 2016. La situation politique et sociale est stable. Il est conseillé de se tenir éloigné des zones frontalières. En raison du conflit du Haut-Karabagh, les frontières avec la Turquie et l’Azerbaïdjan sont fermées.

Consultez avant votre départ le site Internet du ministère des Affaires étrangères pour vous tenir informé de l’évolution de la situation en temps réel.

Recommandations
Même si la criminalité est faible, comme partout, évitez d’exhiber des objets de valeur. Par précaution, faites photocopier vos papiers avant le départ ou à l’arrivée. En cas de perte ou de vol, les formalités seront simplifiées.

INFOS PRATIQUES
En cas de problème grave, vous pouvez prendre conseil auprès de la compagnie d’assistance et des services de l’Ambassade de France à Erevan.

Médecin conseil de l’Ambassade de France en Arménie :
M. Ara Babloyan (francophone) Centre médical Arabkir
Tél : +374-10-236883
30, rue Mamikonyants

• service des requêtes (inquiry service) : +374-10-236883-1111
• service d’ambulance pour enfants (children’s air ambulance service) : +374-10-235943-1113
• directeur Médical : +374-10-238477-1188

Centre médical Européen (European Medical Center) :
Erevan, 3/1 av. Vasken Sarksian,
tél : +374-10-540003 ou 05 40 ou 09 40.
Adresse et numéros utiles

Transports en Arménie

A l’arrivée : transfert de l’aéroport de Zvartnotz vers Erevan
Les taxis sont bon marché, la durée jusqu’au centre-ville est de 30 mn pour 2600 AMD (5 €). Depuis mai 2017, un service de navettes en autocar est mis à la disposition des voyageurs de l’aéroport au centre-ville d’Erevan et dans le sens inverse à 300 AMD (60 centimes d’euros).
Transports dans la capitale Erevan dispose d’un réseau de bus, de minibus « marshrutni ». Compter 100 AMD pour un déplacement en bus, autour de 100 AMD (18 centimes d’euro) en marshrutni.
La capitale dispose aussi d’un métro comptant une seule ligne. Très propre et agréable, il fonctionne de 6h30 à 23h. Le ticket (aller simple) coûte 100 AMD (18 centimes d’euro). Les 2 principales gares routières d’Erevan sont la « Centrale » sur l’avenue Amiral-Isahakov et celle de Kanaker à la sortie nord de la ville. Beaucoup de bus et minibus font aussi halte à la gare ferroviaire et s’arrêtent aussi ailleurs en ville… Pour vous assurer du lieu de départ et des horaires, renseignez-vous à la gare routière centrale ou dans une agence de voyage. Pour information, ceux qui arriveraient au milieu de la nuit à la gare routière centrale seront intéressés de savoir qu’on y trouve un dortoir (très) basique, mais (très) bon marché, avec douche. La plupart des départs ont lieu le matin entre 7h et 10h, sauf pour les principales destinations, avec des départs en moyenne toutes les heures jusqu’à 17h ou 18h. Les destinations les plus proches comme Etchmiadzine et Garni sont desservies toutes les 10 à 50 minutes, avec des retours jusque vers 20h30 ou 22h. Départs toutes les 20 minutes pour Gyumri.
Les liaisons internationales desservent : 
  • Tbilissi (la capitale géorgienne) tous les jours. De nombreux minibus font régulièrement le trajet entre les 2 capitales, depuis les gares routières de Tbilissi ou d’Erevan, le prix est raisonnable et la durée est d’environ 5 heures.
  • Istanbul une fois par semaine (un bon 40 heures de voyage via la Géorgie), généralement le samedi.
  • Téhéran, la capitale iranienne (28 à 34 heures, via Tabriz) tous les jours sauf le vendredi – renseignez-vous au préalable.

Il en coûte environ 20-25 € pour Tbilissi, 50-60 € pour Istanbul et 35 € pour Téhéran.

Il est même possible de rejoindre Moscou en 3 jours (65 €) ! Attention aux formalités d’entrée en Russie et en l’Iran. Dans tous les cas, Il faut régler les problèmes de visa avant de partir.

Taxis longue distance 
Intermédiaires entre les marshrutni et la voiture, les taxis permettent de se rendre d’un bout à l’autre du pays et jusqu’en Géorgie à des tarifs abordables. On paye le prix demandé (qu’on peut faire réduire de 10 à 20 %) en fonction de la destination choisie et on partage entre le nombre de passagers (jusqu’à 4), soit au kilomètre si l’on veut faire un circuit. Après une prise en charge forfaitaire (plusieurs centaines de drams), compter 70 à 200 AMD le kilomètre.
C’est l’option la plus intéressante pour visiter des sites dispersés sans devoir faire chaque fois (et dans chaque sens) plusieurs kilomètres à pied depuis l’arrêt de bus… Il y a aussi la version taxi collectif, qui ne part que lorsque toutes les places sont occupées. On en trouve à plusieurs endroits à Erevan. Ces taxis collectifs servent seulement les départs hors Erevan.
Voiture : il est conseillé de faire appel aux services d’un chauffeur-guide local.
Sinon, il est toujours possible de louer et conduire un véhicule (sans chauffeur). Un 4×4 est évidemment préférable, vu l’état des petites routes et des pistes menant aux monastères les plus isolés. Attention, il n’est pas toujours facile de conduire en Arménie pour les personnes non habituées à la conduite dans les pays étrangers : faiblesse de la signalisation, parfois rarement indiquée dans l’alphabet latin… Si l’état des axes principaux est correct, celui des axes secondaires l’est moins : des nids-de-poule, du bétail se promenant souvent en liberté sur le bas-côté, des vieilles Lada et une conduite pas toujours académique dans les villages et à leurs alentours. Toutefois, le trafic n’est pas très dense en dehors d’Erevan. On trouve des stations-service un peu partout, où l’on paye en liquide. Ne vous trompez pas : beaucoup sont spécialisés dans le gaz, un carburant de plus en plus utilisé en Arménie (par les bus, entre autres). Sur la route, les policiers auraient plutôt comme consigne d’être tolérants avec les étrangers au volant… mais attention à respecter les consignes de la circulation. Les frontières avec l’Azerbaïdjan et la Turquie sont fermées en raison du conflit à propos du Haut-Karabagh.
Train : la gare principale d’Erevan, sur la place Sassountsi David, est située à 2,5 km de la place de la République, sur l’avenue Tigran Mets, près de la station de métro du même nom. Trains pour Armavir et Araks (à l’ouest du pays), Gyumri et Yerashkavan (au nord-ouest). De la gare d’Arabkir, au-dessus de Kaskad (Cascade), on peut rejoindre Charentsavan et Hrazdan ou Sevan et Shorja. Une liaison par jour sur chaque ligne. Renseignez-vous pour plus de précisions. Le train permet aussi de rejoindre Tbilissi en Géorgie. Environ 12 à 15 heures de trajet. La distance entre les deux capitales n’est que de 300 km, mais le train traverse des régions montagneuses du Caucase. Couchette possible. Attention : passage de la douane en pleine nuit ! Un autre train dessert Batoumi, sur la côte géorgienne de la mer Noire, selon les mêmes fréquences (20h de trajet environ). De là, ferry possible vers l’Ukraine et la Turquie.
Vélo : attention ça grimpe ! Montagnes et climat extrême en été et en hiver dans certaines régions.
Sur les grands axes, vous pouvez rencontrer une circulation dense de camions arméniens, géorgiens et iraniens qui peuvent couper entre les virages…
Auto-stop  : Les véhicules s’arrêtent assez facilement..

L’Alphabet : indications  des directions

Sur les grands axes (surtout vers les sites et monuments) souvent les panneaux sont en latin et arménien, de plus la population apporte aide et conseil volontiers. Il est possible également de télécharger une carte de navigateur gratuitement pour android : « map factor navigation » et la configurer pour l’Arménie.

Info sur l’Arménie

Nom officiel :
République d’Arménie – Hayastani Hanrapetoutyun
Capitale : Erevan (population : 1 119 000 en 2010)

Religion :
Chrétienne, Église Apostolique Arménienne

Population totale :
2 970 000

Composition ethnique :
Arméniens – 96%
Minorités: Russes, Yézidis, Kurdes, Assyriens, Grecs, Juifs, Ukrainiens et autres

Territoire :
29740 km carrés
Altitude moyenne :
1 800 mètres

Plus haut sommet :
Aragats (4 090 mètres)

Position géographique :
au Sud: Latitude Nord 38o50
au Nord: Latitude Nord 41o20
à l’Ouest: Longitude Est 43o30
à l’Est: Longitude Est 46o00 ‘

Pays voisins :
au Nord : la Géorgie
à l’Est : l’Azerbaïdjan
au Sud : l’Iran
au Sud-Ouest : Nakhitchevan (Actuellement Azerbaïdjan)
à l’Ouest : la Turquie (Arménie historique)