Les environs Erevan

/Les environs Erevan

La cathédrale Sainte-Etchmiadzin UNESCO

La cathédrale est le plus ancien édifice chrétien arménien. Les églises d’Etchmiadzine et le site archéologique de Zvarnots dépeignent avec force la spiritualité et l’esprit d’innovation artistique qui furent l’apanage de l’Église arménienne dès sa fondation. Sa première construction date de 303, mais elle a été par la suite reconstruite en 484. Au cours des siècles suivants, l’édifice a été maintes fois remanié, et seuls les murs nord, sud et ouest datent du IVe siècle. Le XVIIe siècle est la période où le monument a été le plus de fois remanié, donnant son aspect actuel à la cathédrale : construction de la coupole en 1627, du clocher à deux étages en 1658, du lanternon en 1683 et des fresques intérieures d’un style curieusement persan. La cathédrale possède de beaux témoignages de la sculpture arménienne chrétienne avec par exemple un bas-relief représentant saint Paul et sainte Thècle ainsi que des oiseaux et une croix. Sourp Etchmiadzin abrite trois reliques : celle de la lance de la Passion, la main de saint Grégoire, et du bois de l’arche de Noé.Etchmiadzin est le siège de l’Église apostolique arménienne.Le catholicossat de tous les Arméniens est la principale juridiction de l’Église apostolique arménienne. Il est en théorie la juridiction la plus ancienne de la chrétienté, fondé en 314 par Grégoire Ier l’Illuminateur (vers 240 à vers 326).

Catholicos

Le primat, chef de l’Église porte le titre de « Patriarche suprême et catholicos de tous les Arméniens ». Il réside au Saint-Siège d’Etchmiadzin, le titulaire actuel est Garéguine II, depuis 1999.

Le Catolicos est élu par une assemblée comprenant des ecclésiastiques et des laïcs, l’Assemblée ecclésiastique nationale.

Monastère de Khor Virap

Le monastère Khor Virap, dominé par le mont Ararat (5165 m. et 3925 m.) se dresse à côté du site du temple païen Anahite, sur la sixième colline de la ville haute d’Artachat. C’est en ce lieu que Grigor Loussavoritch (Saint Grégoire l’Illuminateur), le fondateur de l’Eglise apostolique arménienne, fut emprisonné durant treize années au 4e siècle, avant de convertir (à l’aide du roi Tirtade III) au christianisme le royaume d’Arménie. Le monastère de Khor Virap est le premier lieu saint de l’Arménie chrétienne. Moïse de Khorène raconte dans son Histoire de l’Arménie comment le roi Tiridate IV d’Arménie pourchassa et persécuta les chrétiens au IVe siècle. Grégoire (Krikor) Loussavoritch, futur Grégoire l’Illuminateur, fut jeté aux oubliettes (« Virap ») dans une fosse. Il survécut miraculeusement durant treize ans (par ailleurs, ce monastère est surnommé Prison de saint Grégoire ; Khor Virap signifie « puits profond »). Lorsque le roi, après avoir martyrisé Gayané, Hripsimé et leurs compagnes, tomba malade, Grégoire Loussavoritch apparut comme seul capable de le soigner. Il guérit le roi et le convertit au christianisme. L’Arménie devient alors le premier pays chrétien. Le catholicos Nersès III Chinarar dit le constructeur fit édifier, au VIIe siècle, une église au-dessus de la fosse.Ce qui est certain, c’est que le monastère a été fondé au VIIe siècle. Au XIIIe siècle, il a été reconstruit et est devenu célèbre grâce à son université, fondée en 1225. Beaucoup de manuscrits de cette époque ont été retrouvés, qui sont actuellement conservés au Matenadaran d’Erevan.

Vers le XVIIe siècle, les bâtiments du monastère se dégradèrent en même temps que l’Arménie déclina économiquement. Il fallut donc envisager une reconstruction du lieu. De 1666 au 6 avril 1696, David Viraptsi s’y affaira. Il reconstruisit l’église Sainte-Mère-de-Dieu avec d’autres bâtiments qui furent détruits par le séisme du 4 juin 1679. Ces derniers seront à nouveau reconstruits entre les années 1680 et 1695.

Khor Virap, très touristique, est actuellement classé comme monument historique.

Périodes ouvrables
Toute l’année

Jours ouvrables
Lundi – Dimanche
Horaire
08:00 – 20:00

Accès aux sites
Prenez l’autoroute M2 vers Ararat, tournez à Poker Vedi/Khor Virap par le carrefour, passez le village, puis tournez à droite par la route menant (environ 1.5 km) vers Artachat-Khor Virap.

Vestiges de la cathédrale de Zvartnots UNESCO

La cathédrale de Zvartnots qui signifie « la force vigilante » a été construite de 642 à 662, sur l’initiative de Nersès III dit « le Bâtisseur », le catholicos de l’époque, en plan de tétraconque (quatre conques) à galerie circulaire. Il y avait à l’origine un grand palais, le bâtiment a cependant été détruit à cause d’un tremblement de terre au xe siècle. La cathédrale possède un plan original car elle est de forme circulaire.


Légende

Zvartnots ou Saint Grigor Loussvoritch (Illuminateur), fut construite à l’endroit où Grigor Loussavoritch avait rencontré le roi arménien Tiridate. Suite à cette rencontre, le roi arménien adopta le christianisme. A la même époque, l’Arménie devint le premier pays, adoptant le christianisme comme religion d’Etat en 301.

Le nom de Zvartnots est attribué à une vision de Grigor Loussavoritch, quand il fonda l’Eglise arménienne ; pourrait se traduire par « la vigilante », « les forces vigilantes » et « êtres célestes ». Il pourrait aussi dériver du mot pré-chrétien « zvartounk » signifiant « un esprit pour élever les morts ».

Inspiré d’une interprétation de l’apocalypse prévoyant la seconde apparition du Christ après l’union des sept églises principales du christianisme, Zvartnots fut construit pour être « la septième trompette du septième jour de la présence du Christ sur la terre » (Apocalypse 11:15 – 19. Nouveau Testament). Afin symboliser le triomphe du christianisme, la cathédrale fut établie sur les structures du site païen le plus important.

Histoire

Ce site était un lieu de culte dès l’époque pré-chrétienne. Durant des excavations il fut ainsi découvert des structures d’un temple d’Ourartou, un autel et une grande pierre cunéiforme du roi Rusa II, mentionnant la construction d’un canal de la rivière Hrazdan, conservé jusqu’à aujourd’hui.

Au court de l’histoire, le temple hellénistique de Tir (Appolon), après avoir être une construction d’Ourartou, fut ensuite transformé en basilique, après l’adoption du christianisme en 301, et enfin, en basilique à une nef au 5ème – 6ème siècle, dont les structures demeurent sur la partie nord du grand temple.

Probablement, le temple de Zvartnots fut construit durant les années 643- 652. C’était une époque défavorable pour la vie politique arménienne. Les Arabes s’emparaient de l’Arménie : après la prise de la capitale Devin en 640, ils menaçaient de conquérir tout le pays. Malheureusement, la même année, le Catholicos Yezer décéda. Le prince Théodoros Rechtouni, tâchant d’unir le pays contre les conquérants Arabes et des Byzantins, soutint l’élection de Nersès, un évêque de la région Taïk, au titre de Catholicos. Instruit dans l’Empire byzantin et ayant servi dans son armée, Nersès favorisa l’union avec l’église orthodoxe comme contrepoids aux Arabes.

La cathédrale de Zvartnots porte les conceptions architecturales syriennes et byzantines, mais elle représente aussi un nouveau style exceptionnel et unique, qui peut vraiment être considérée comme chef d’œuvre de Nersès. Étant la plus grande construction de son époque, Zvartnots joua un rôle important dans le développement de l’architecture du monde byzantin.

Les concepts architecturaux de Zvartnots furent appliqués dans la reconstruction du dôme de l’église St. Sophie en 588. On dit qu’il fut demandé au même architecte de pratiquer le système des arcs tubulaires, développé à Zvartnots pour le dôme de St. Sophie.

La cathédrale fut entourée par une vaste place et par un certain nombre de structures en tuf taillé. Le complexe se compose de l’église, du palais avec sa salle de trône et sa salle aux colonnes, des structures privées et de services, des bains romains et de l’établissement vinicole.

Périodes ouvrables
Toute l’année

Jours ouvrables
Mardi-Dimanche

Horaire
10:00-17:00

Prix du ticket
Enfants : 100 AMD
Adultes : 250 AMD
Etrangers : 700 AMD
Excursion : 1000 AMD
Excursion en langue étrangère : 2000 AMD

Accès aux sites
Prenez l’autoroute vers Etchmiadzine, après le village Agarak suivez les signes routiers. Faites attention! Le site est situé à gauche de l’autoroute de la direction d’Erevan.

Statut
Zvartnots, la cathédrale d’Etchmiadzine et ses églises (St. Hripsimé, St. Gayané et St. Choghakat) font partie de la liste de patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.