News

/News

L’Arménie est devenue une destination populaire pour les compagnies aériennes à bas prix

Lentement mais sûrement, l’Arménie devient plus accessible. Deux compagnies aériennes à bas prix, Ryanair et Wizz Air ont annoncé toutes deux un certain nombre de nouveaux vols vers les deux principaux aéroports du pays, à Erevan et à Gumri.

En décembre dernier, la compagnie hongroise Wizz Air a annoncé son entrée sur le marché arménien en lançant deux vols entre l’Europe et Erevan à partir d’avril 2020. La compagnie lancera des vols deux fois par semaine au départ de Vilnius et de Vienne vers l’aéroport international Zvartnots d’Erevan. S’exprimant lors d’une conférence de presse à Erevan pour annoncer la décision, le directeur des communications de Wizz Air, András Radó, a déclaré que c’était le début d’une « belle coopération » entre la compagnie aérienne et l’Arménie.

Le Premier ministre Nikol Pachinyan l’a qualifié de développement majeur qui contribuera à l’augmentation du nombre de touristes visitant l’Arménie en 2020. Ce nombre a régulièrement augmenté pendant ces dernières années et a dépassé pour la première fois les deux millions en 2019, contre 1,65 million en 2018.

Cependant, le nombre est bien inférieur aux neuf millions de voyageurs internationaux qui ont visité la Géorgie voisine l’année dernière, malgré une interdiction imposée par le Kremlin aux compagnies aériennes russes volant vers le pays.

Le gouvernement arménien a récemment proposé d’exempter les compagnies aériennes à bas prix du paiement d’une taxe fixe de 21 dollars américains sur les billets d’avion vendus dans le pays.

L’entrée de Wizz Air sur le marché arménien intervient après qu’une autre compagnie aérienne à bas prix, la compagnie irlandaise Ryanair, a annoncé en octobre qu’elle lancerait des vols d’Erevan vers Milan et Rome à partir du mois de janvier. Elle a depuis annoncé quatre autres itinéraires : Berlin et Thessalonique – Erevan, et Athènes et Memmingen – Gumri, la deuxième ville d’Arménie.

Ces dernières semaines, l’Arménie figurait dans un certain nombre de publications internationales comme une destination incontournable pour 2020. Plus récemment, le London Evening Standard a qualifié le pays de « coup culturel », et il a été qualifié de « perle du Caucase » par l’Irish Examiner.

L’agence de voyages de luxe Black Tomato a même ajouté un tour d’Erevan à son offre 2020. « L’été est le meilleur moment pour visiter », explique le cofondateur de l’entreprise, Tom Marchant, « lorsque les habitants affluent vers la « ville rose » pour profiter au maximum de ses cafés en plein air et se rassembler sur la place de la République pour s’imprégner littéralement de ses fontaines et des lacs ».

Source : Emerging Europe

Source : www.courrier.am

Le site The Travel recommande aux touristes de visiter Zorats Karer (Karahunj) le site mégalithique en Arménie

Le célèbre site touristique The Travel donne la liste des 20 sites mégalithiques qui sont moins connus que Stonehenge en Grande-Bretagne mais qui sont encore plus anciens. Dans cette liste où The Travel recommande de visiter, figure le site de Karahunj appelé également Zorats Karer dans la région de Syunik en Arménie.

« Les pierres anciennes sont relativement courantes, mais à Zorats Karer, les bords dentelés de ces pierres les rendent encore plus réelles. Les beaux paysages d’été en Arménie rendent ces sites plus intéressants pour planifier un voyage » écrit The Travel.

par Krikor Amirzayan

Source : www.armenews.com

L’Arménie est classée dans le Top 5 du tourisme pour 2020 par « Financial Times »

Ces derniers mois la presse et les médias internationaux ont largement évoqué l’Arménie pour destination touristique. Le célère journal « Financial Times » a placé sur son site (www.ft.com) l’Arménie dans le Top 5 des meilleures destinations touristiques pour 2020.
Outre l’Arménie, ces 5 premières destinations incluent également le Tchad, la Grande Bretagne, la Norvège et la Turquie.

Le site de « Financial Times » affirme que la commande des billets pour l’Arménie a augmenté de 100% en un an, soit un doublement. L’Arménie avec la capitale Erevan est dernièrement desservie par Ryanair, Wizz et Air Baltic au même titre que Milan, Rome, Berlin ou Vienne affirme le site. Selon « Financial Times » l’intérêt principal des touristes se rendant en Arménie est dans ses monastères et églises du Moyen âge. Le site donne l’exemple de l’église de Geghard datant du 13e siècle creusée dans la roche et inscrite dans la liste du Patrimoine culturel mondial de l’Unesco. « Financial Times » évoque également les monastères de Haghpat et Sanahin, ainsi que l’usine de vin d’Erévan qui attire de nombreux touristes.

Relayant l’article de « Financial Times », le Premier ministre arménien a réagi sur sa page facebook en écrivant « aujourd’hui en circulant à Erevan ce qui est intéressant c’est de voir 5 touristes parmi les 10 passants. »

par Krikor Amirzayan

Source : www.armenews.com

L’Arménie est classée comme un « pays sûr » par le gouvernement des Pays-Bas

L’Ambassade d’Arménie aux Pays-Bas a informé que le gouvernement néérlandais a classé l’Arménie parmi les « pays sûrs » de la planète.
« Le gouvernement des Pays-Bas ont inétgré pour les voyageurs, l’Arménie, dans la liste des pays sûrs ce qui devrait encourager et développer le tourisme néérlandais vers l’Arménie. La liste des pays sûrs est établie par la coordination du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, de la Justice et de la Sécurité » écrit le site de l’Ambassade d’Arménie aux Pays-Bas.
Effectivement ce classement peut développer le tourisme néerlandais vers l’Arménie.

par Krikor Amirzayan

Source : www.armenews.com

L’Arbre de Noël géant de la place de la République à Erevan a été illuminé samedi soir

L’Arbre de Noël géant de 35 mètres de la place de la République à Erevan vient d’être illuminé en ce début de soirée du 21 décembre.

Etaient présents des milliers de personnes dont le Premier ministre Nikol Pachinian et son épouse Anna Hakobyan accompagnée de ses filles. Etaient également présents des membres du gouvernement et des représentants de la municipalité. Un concert suivit les illuminations. Fut également ouvert le marché de Noël et de la Sainte Nativité au parc du 2750e anniversaire d’Erevan. Les festivités vont se prolonger durant 16 jours.

par Krikor Amirzayan

Source : www.armenews.com

Journées portes ouvertes au musée ARARAT

Le week-end du 21 et 22 décembre 2019, le musée ARARAT de Yerevan Brandy Company invite tout le monde à faire un voyage inoubliable à travers l’histoire des célèbres brandies ARARAT et propose des activités différentes à tous ses visiteurs. Cette année, la veille de Noël le musée ARARAT invite à révéler l’héritage de la maîtrise et du triomphe en passant des tout premiers échantillons aux facettes modernes d’ARARAT.

Comme chaque année, cette année aussi l’événement sera marqué par une composante culturelle. Le 21 décembre, les visiteurs auront la possibilité d’assister à l’inauguration de l’exposition photo dédiée au 190ème anniversaire de la première ascension de la montagne biblique. Le célèbre écrivain Khachatur Abovian était le premier à avoir réussi cette ascension. Ce projet mis en œuvre conjointement avec l’agence PAN Photo vise à montrer le caractère national du mont Ararat enveloppé d’une aura sacrée en Arménie. Fait intéressant, les œuvres seront exposées non pas sur un papier photo mais sur de vraies toiles, ce qui accentue encore plus la position centrale accordée à ce mont tout au long de l’histoire mouvementée de l’Arménie.

Rendez-vous les 21 et 22 décembre au musée ARARAT. Enrichissez vos souvenirs de l’année avec des moments inoubliables et profitez de l’occasion spéciale pour choisir le meilleur cadeau pour vos proches dans la boutique du musée !

Les bus gratuits circuleront de la place de la République au musée ARARAT.

Source : www.courrier.am

La compagnie hongroise à bas coût Wizz Air s’apprête à desservir l’Arménie

Après Ryanair, la compagnie aérienne hongroise à bas coût Wizz Air va desservir également l’Arménie avec l’aéroport international Zvartnots à Erévan. Andras Rado l’un responsables du groupe a indiqué que le 16 décembre des informations complémentaires allaient être diffusées sur cette arrivée sur le marché arménien des transports aériens. Lundi 16 décembre dans l’espace internationale de l’aéroport Zvartnots d’Erévan se déroulera une conférence de presse commune avec les responsables de Wizz Air, ceux de « l’Aéroport international Armenia » et du comité de l’Aviation civile arménienne.

par Krikor Amirzayan

Source : www.armenews.am

L’art de l’écriture arménienne est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

« L’art de l’écriture arménienne et ses manifestations culturelles » a été inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Le 11 décembre 2019, dans le cadre de la 14ème session du Comité intergouvernemental de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO à Bogota, la demande de l’Arménie sur l’inscription de « L’art de l’écriture arménienne et de ses manifestations culturelles » dans la Liste a été approuvée à l’unanimité.

Mais avant cela, la demande avait fait l’objet d’un examen et avait été positivement évaluée par des experts de l’UNESCO. La session a réuni 1411 représentants de 138 pays du monde, dont des représentants des États membres de la Convention, des ONG sous les auspices de l’UNESCO, des observateurs ainsi que des médias de différents pays. Le Représentant permanent de la République d’Arménie auprès de l’UNESCO, M. Christian Ter-Stepanian et le spécialiste en chef du Département du patrimoine culturel du Ministère de l’éducation, des sciences, de la culture et des sports de la République d’Arménie N. Kilichyan se sont rendus en Colombie pour assister à la session.

L’art de l’écriture arménienne et ses expressions culturelles constituent l’art séculaire des lettres arméniennes, de la riche culture de la décoration des lettres et de ses diverses utilisations. L’élément est basé sur l’alphabet arménien créé en 405 après JC par Mesrop Mashtots, selon le principe « une lettre pour un son ».

L’élément se distingue également par sa large gamme de scripts ornementaux, généralement classés par leurs formes ; nœuds, oiseaux, animaux, personnes et créatures mythiques ou imaginaires.

Depuis leur invention, les lettres arméniennes ont non seulement rempli leur fonction principale de création d’héritage écrit, mais aussi ont servi de chiffres, de cryptographies, d’énigmes, etc. Aujourd’hui, les lettres sont également utilisées dans l’artisanat. L’élément est pratiqué à travers le territoire arménien et fait partie intégrante de l’identité culturelle du peuple arménien.

« Au nom des autorités de la République d’Arménie, la Délégation d’Arménie exprime sa sincère gratitude à l’Organe d’évaluation pour sa recommandation et au Comité intergouvernemental pour sa décision d’inscrire l’écriture arménienne et ses expressions culturelles sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’écriture arménienne et ses expressions culturelles représente l’un des plus beaux fleurons du patrimoine arménien ; elle imprègne, depuis des siècles, la vie culturelle, artistique, sociale et religieuse en Arménie, et, par de là, de la diaspora arménienne. Ce sont aujourd’hui les Arméniens du monde entier qui se trouvent honorés par la précieuse reconnaissance internationale qui est accordée à cet élément constitutif de leur identité. Avec cette nouvelle inscription, l’Arménie entend réaffirmer son attachement aux principes et objectifs de la Convention de 2003, et réitérer son engagement à œuvrer à une meilleure visibilité du patrimoine culturel immatériel et à favoriser le dialogue dans le respect de la diversité culturelle », a déclaré M. Christian Ter-Stepanian.

Rappel : Auparavant, dudukkhachkar, l’épopée « David de Sassoun », le pain traditionnel lavach et la danse Kochari ont été inscrits sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO à la demande de l’Arménie.

Source : www.courrier.am

PAUL, le célèbre réseau de cafés français, arrive en Arménie

PAUL, la célèbre marque française de boulangerie et de café arrive bientôt en Arménie. La célèbre boulangerie exploite des cafés dans 46 pays à travers le monde. Après plus de deux ans de négociations, le Galaxy Group of Companies a signé un accord avec des représentants de PAUL International. Il stipule l’ouverture de 5 cafés PAUL en Arménie au cours des prochaines années, ce qui créera environ 200 nouveaux emplois.

« PAUL est un projet important pour nous, qui apportera une nouvelle qualité et un nouveau standard au marché arménien. Le secteur HoReCa est particulièrement important pour le Galaxy Group of Companies. Depuis de nombreuses années nous y apportons des innovations en changeant les règles du jeu, et PAUL est encore une autre réussite à cet égard. Cette marque de 130 ans est toute une philosophie qui enseigne l’art de vivre à la française, cet art de profiter des petits plaisirs de la vie », a déclaré Artyom Khachatryan, chef de projet PAUL et cofondateur de Galaxy Group of Companies.

Fondée en 1889 à Croix, dans le nord de la France, la célèbre marque PAUL est bâtie sur une passion pour l’excellence illustrée par des méthodes de production artisanales traditionnelles transmises depuis cinq générations, des ingrédients frais soigneusement sélectionnés, une présentation soignée et une qualité inégalée. PAUL International est actuellement dirigé par les 4ème et 5ème générations de descendants de Francis Holder, le fondateur de la société. Ils surveillent personnellement l’ensemble du processus, de la sélection des céréales jusqu’au service client.

« Nous attendons avec impatience l’arrivée de PAUL en Arménie », a déclaré l’ambassadeur de France en Arménie S. E. M. Jonathan Lacôte.

Il est important de souligner que PAUL est une marque abordable et que la politique de prix est structurée de manière que la qualité et le style de vie français soient accessibles à tous.

Source : www.courrier.am

Une nouvelle compagnie aérienne bientôt sur le marché

« Une nouvelle compagnie aérienne pourrait bientôt entrer sur le marché arménien », a déclaré mardi dernier au Parlement Mme Tatevik Revazyan, président du comité de l’aviation civile. Elle a ajouté que la société a déjà soumis une demande d’enregistrement auprès du Comité.

Selon Mme Revazyan, les représentants de la compagnie aérienne ont déclaré qu’ils exploiteraient des vols dans 13 directions à partir de l’été 2020. Elle a pécisé qu’au stade initial, il était impossible de prévoir le nombre de passagers ; toutefois, la compagnie espérait exploiter 41 vols par semaine, soit 388 000 billets vendus par an. Les représentants de la compagnie aérienne ont également annoncé que plus de 200 emplois seront créés au cours des prochains mois.

En même temps, Mme Revazyan a souligné qu’ils feraient tout leur possible pour assurer des conditions égales aux compagnies aériennes locales et étrangères.

Source : www.courrier.am