Les Journées du vin à Erevan

//Les Journées du vin à Erevan
yell_extreme_park_2

Les Journées du vin à Erevan

Les Journées du vin à Erevan

Ce weekend est devenu un vrai festin à Erevan : la capitale arménienne a rassemblé des amateurs de vin, des touristes et de nombreuses entreprises vinicoles locales qui présentent leurs produits. Devenues une tradition annuelle depuis trois ans déjà, « Les Journées du vin » peuvent être considérées comme l’une des cartes de visite d’Erevan sur le marché mondial du tourisme événementiel.

Par Anna Baghdassarian

Pourquoi un festival de vin ?

Selon la légende biblique, l’Arménie est la patrie de la vinification. C’est ici qu’après le déluge, Noah a planté la première vigne. Le climat chaud et fortement ensoleillé de l’Arménie confère un goût sucré aux raisins, grâce auquel on peut préparer des vins doux de haute qualité. Actuellement, l’Arménie est le premier pays viticole de la région. Les Arméniens adorent le vin, et cette boisson fait partie de toutes les fêtes et soirées.

Depuis quelques années, le pays connaît une augmentation spectaculaire, à la fois quantitative et qualitative, de la production du vin, et parallèlement, de plus en plus d’événements sont organisés autour de la vigne et du vin. L’un de ces évènements sont « Les Journées du vin à Erevan », devenues une tradition.

Une atmosphère festive

Plus de 200 sortes de vins arméniens, une grande variété de plats et des spécialités culinaires proposées par les célèbres restaurants arméniens, de la musique live multi-genre, du folklore jusqu’au rock et, surtout, beaucoup de monde flânant dans les pavillons avec un verre… C’est cette atmosphère festive que respire la ville d’Erevan les 3 et 4 mai derniers. Cette année, la carte du festival avait été élargie, en intégrant quatre rues du centre-ville d’Erevan.

Comme le dit Mérie Badalyan, cofondatrice et directrice de Eventtoura, qui est organisateur du festival, c’est un événement de grande ampleur. « Selon les informations fournies par les agences touristiques qui incluent les ”Journées de vin à Erevan” dans leurs circuits, environ 10 000 touristes de différents pays ont participé au festival. Mais il faut également noter que parmi les visiteurs, nombreux sont ceux qui sont venus au festival sans avoir acheté de paquet touristique  spécifique », – souligne Mérie Badalyan. Le concept et l’atmosphère de l’événement sont toujours les mêmes. « Nous ne mettons pas l’accent sur la musique. Le roi du festival est le vin. La seule chose que nous voulons, c’est que les gens sortent, prennent du vin et des plats, rencontrent des amis, discutent et passent une agréable soirée », – explique-t-elle.

La différence principale de cette édition 2019 était l’élargissement de la carte du festival. Et en plus, parmi les 200 variétés de vins présentées, les visiteurs ont aussi découvert les vins de six nouveaux producteurs – des vignerons qui sont entrés sur le marché arménien il y a moins d’un an.

A la question combien de vin a été bu pendant cette dernière édition du festival, Mérie Badalyan n’a pas pu répondre. Toutefois, elle s’est rappelée qu’au cours de la deuxième moitié de l’événement, les producteurs n’avaient plus de vin car tout ce qui avait été envisagé pour être vendu au festival était déjà entièrement bu et acheté. « Nous organisons un certain nombre d’événements différents, mais nous investissons toute notre âme dans l’organisation d’un festival de vin à Erevan », – raconte Mérie Badalyan.

« L’Arménie a le goût d’un bon vin »

Géorgie, Iran, Russie, Allemagne, France, Canada, Australie… Il y avait des visiteurs de tous les cinq continents.  Certains d’entre eux étaient venus à Erevan spécialement pour participer à ce grand festin. « J’avais entendu parler des Journées du vin à Erevan par mon ami. Il avait participé à la dernière édition. Il m’avait montré les vidéos, filmées sur son portable, et j’étais tellement impressionnée que j’ai décidé absolument de venir cette année avec ma famille. Je suis très très contente et satisfaite. On a surtout adoré le vin de grenade. Les Arméniens ont vraiment du talent de faire du vin de qualité. Je vais désormais associer l’Arménie avec du vin. Ce pays a du goût d’un bon vin : les deux sont vieux et ont toute une histoire », – explique Susanne Bentz venue d’Allemagne.

Pour André de France, c’est le deuxième voyage en Arménie. « J’avais déjà participé au Festival du vin Areni. Grand amateur de vin, ça serait dommage pour moi de manquer les Journées du vin à Erevan, car les meilleurs assortiments de vins arméniens se trouvent tous au même endroit. L’atmosphère est cool ! J’adore ! »-raconte André.

Le festival de vin devenu une marque du pays

Comme l’année dernière, cette fois aussi, le soir du lancement du festival, le Premier ministre Nikol Pachinayn et son épouse Anna Hakobyan se sont joints à la fête de vin. Ne pouvant pas retenir son enthousiasme, Pachinyan a partagé ses impressions sur Facebook en mode live. « Nous sommes arrivés un peu plus tard, en pensant que le festival de vin se terminerait, mais il s’est avéré que cela venait juste de commencer. Ici, l’atmosphère est indescriptible. Il est difficile de croire ce qui se passe maintenant dans la rue Saryan. Il y a beaucoup d’invités étrangers, de touristes – bref, ce festival devient l’une des marques les plus importantes de notre pays ».- a déclaré le Premier ministre, en invitant tous à y participer absolument l’année prochaine.

Source : www.courrier.am

News

Carte de l’Armenie

Inscrivez-vous à la Newsletter