Monastère de Noravank (liste indicative UNESCO)

/, Retour et resource/Monastère de Noravank (liste indicative UNESCO)
yell_extreme_park_2

Monastère de Noravank (liste indicative UNESCO)

Monastère de Noravank (liste indicative UNESCO)

Noravank est un monastère situé dans une gorge de la communauté rurale d’Areni, dans la région de Vayots Dzor, au sud de l’Arménie. Bâti sur l’emplacement d’une église des IXe – Xe siècles, le complexe est refondé au XIIe siècle mais date essentiellement des XIIIe et XIVe siècles ; il devient le mausolée des Orbélian. Actif jusqu’au XIXe siècle et célèbre notamment pour son scriptorium, cet important centre religieux et culturel arménien est jusqu’alors une des résidences des évêques de Siounie. Il rassembla les chrétiens, les religieux et les hommes politiques éminents de l’époque. L’église principale du monastère, Saint-Jean-le-Précurseur (Sourp Karapet), est précédée d’un gavit et est complétée par l’église Saint-Grégoire (Sourp Grigor). S’ajoutent à ce groupe l’église Sainte-Mère-de-Dieu (Sourp Astvatsatsin), les ruines de divers bâtiments, plusieurs khatchkars et les remparts des XVIIe et XVIIIe siècles.Rénové à deux reprises au XXe siècle, Noravank est aujourd’hui l’une des cinq attractions touristiques majeures de l’Arménie. Le monastère et la haute vallée de l’Amaghou sont placés depuis 1996 sur la liste indicative arménienne du Patrimoine mondial de l’UNESCO.